L'Otan va augmenter son aide à la Turquie

02-12-2015 14:15:18   | Turquie  |  Politique

L'Otan, qui avait déjà pris des mesures de soutien à la Turquie en raison des conflits à ses frontières, va dans les semaines à venir augmenter encore son aide à son allié turc, a indiqué mardi le secrétaire général de l'Alliance, Jens Stoltenberg.

"Nous allons travailler à des mesures supplémentaires pour assurer la sécurité de la Turquie", a promis M. Stoltenberg en arrivant à une réunion des ministres des Affaires étrangères de l'Otan à Bruxelles.
le chef de l'Otan a toutefois souligné que l'Alliance avait décidé "depuis plusieurs années" d'apporter une aide supplémentaire à la Turquie, membre de l'Otan depuis 1952 et qui partage une frontière avec la Syrie et l'Irak.
M. Stoltenberg a assuré que "ceci n'est pas lié à l'incident de la semaine dernière", au cours duquel un avion de chasse turc a abattu un bombardier russe qui était, selon Ankara, entré dans l'espace aérien de la Turquie.

 

Les Alliés avaient notamment décidé de renforcer la défense antiaérienne turque en déployant en 2012 des batteries antimissiles Patriot le long de la frontière avec la Syrie. Mais les Etats-Unis et l'Allemagne ont chacun retiré leurs deux batteries ces derniers mois. Une seule batterie, déployée par l'Espagne, est encore en fonctionnement, à Adana (sud). "Nous avons ces dernières années augmenté les défenses aériennes de la Turquie", a expliqué M. Stoltenberg. Outre les batteries Patriot, les Etats-Unis ont déployé des avions de combat sur la base turque d'Incirlik et "la Grande-Bretagne a annoncé qu'elle allait déployer certains appareils" également, a-t-il précisé.

L'Allemagne et le Danemark ont envoyé des bâtiments militaires dans l'est de la Méditerranée, a ajouté M. Stoltenberg. En raison de l'instabilité dans la zone, avivée par l'intervention de l'armée de l'air russe en Syrie en soutien au régime de Bachar el-Assad, l'Otan fait actuellement croiser une dizaine de bâtiments militaires en Méditerranée. "Tout ceci est pertinent" au vu de la situation dans la région, marquée par "une montée de l'extrémisme violent", a jugé le chef de l'Otan.

"Nous allons discuter pendant la réunion de la façon dont nous pouvons continuer à soutenir la Turquie et fournir différents types de mesures d'assurance", a-t-il dit. "Je m'attends à ce que d'autres Alliés prennent davantage d'engagements, je m'attends à de nouvelles décisions dans les semaines à venir", selon M. Stoltenberg.

L'Otan pourrait par exemple envoyer en Turquie ses appareils de surveillance aérienne Awacs, qui se sont révélés très utiles au plus fort de la crise ukrainienne pour évaluer la situation sur le terrain. "Cela permet d'avoir du renseignement fin, et ses radars peuvent voir bien au-delà du territoire turc", a indiqué à l'AFP un responsable de l'Otan sous couvert d'anonymat.

AFP

 


  -   Politique
Nouvelles d Armenie et de Diaspora - Noyan Tapan

Lire 394
Noyan Tapan - Նոյյան տապան
Facebook Group · 3 365 անդամ
Միանալ խմբին